En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Joach'Autrement 2018

HARCÈLEMENT A L’ÉCOLE : la double vie du harcelé et le double visage du harceleur.

Par NATHALIE METAIS, publié le dimanche 28 janvier 2018 20:16 - Mis à jour le dimanche 4 février 2018 23:25

Mardi 30 janvier 9h00 - 12h00. Conférence organisée par Nathalie MÉTAIS, documentaliste, dans le cadre des journées Joach'Autrement 2018 sur le thème du DOUBLE.

Olivier Laurendeau

Olivier LAURENDEAU, président de l'association ACVS 49- Association Contre les Violences Scolaires - revient sur la définition du harcèlement, les signes qui doivent nous alerter, les conséquences sur l'enfant. Pour finir, il développe les rôles des différents protagonistes et donne des clés pour lutter contre cette violence à l’école.

1 jeune sur 10 est concerné

Vidéo : Les claques - Agir contre le harcèlement à l'École

Le harcèlement peut prendre de très nombreuses formes plus ou moins visibles: les jets d'objets, les pincements, les tirages de cheveux, les moqueries, les surnoms méchants, les insultes, les violences physiques, le racket, la propagation de rumeurs....

Qu'il se déroule dans une cour de récréation, en classe ou sur internet le harcèlement scolaire procède du même mécanisme. Il est le fait d'un ou de plusieurs élèves et comporte trois caractéristiques :

  • un rapport de force et de domination
  • une répétitivité des agressions sur une période prolongée,
  • un isolement de la victime, souvent plus faible et dans l'incapacité de se défendre.

 Le "cyber harcèlement" est une variante récente du harcèlement, reposant sur l'usage d'internet et des nouvelles technologies de communication (blogs, e-mails, réseaux sociaux, téléphones portables). Ce type de harcèlement est favorisé par l'anonymat et l'absence de contrôle d'identité qui permettent aux harceleurs d'agir en toute discrétion. 

Les conséquences du harcèlement en milieu scolaire peuvent être graves et multiples : 

  • décrochage scolaire voire déscolarisation
  • désocialisation, anxiété, dépression,
  • somatisation (maux de tête, de ventre, maladies),
  • conduites autodestructrices, voire suicidaires.

Il y a trois catégories de harceleurs. Le premier est un suiveur, qui est pris dans un phénomène de groupe. Il peut prendre conscience après coup de ce qu’il a fait, et culpabiliser, et ne pas recommencer. Il y a aussi le harceleur harcelé, qui reproduit ce qu’il a subit. Le troisième type de harceleur est le “leader”, qui a une véritable intention de nuire. Il instaure un climat de terreur et de domination.

Pour combattre le harcèlement, la meilleure solution est d’en parler, aussi bien pour les victimes que pour les témoins.

numero vert

  • Développer les formations et les outils pour les jeunes, les parents, les enseignants
  • Intervenir sur le triangle harceleur - harcelé - spectateur
  • S’appuyer sur les témoins
  • Faire agir les rebelles comme des sentinelles
  • Faire de la médiation par les paires
  • Instaurer des journées d’intégration pour obtenir la cohésion du groupe

Site WEB :  NON AU HARCÈLEMENT

Retour

Catégories
  • Journées Joach'Autrement 2018